une caravane sténopé dans le Blosne

une caravane sténopé dans le Blosne

résidence photographique au Triangle, cité de la danse, Rennes

intervenantes d’Oscura : Anne-Sophie Boivin, Elisa Towns

2010-2011

portraits de familleS est un projet qui a rapproché des Rennais à partir de parentés d’ordre professionnel (métiers), physique (ressemblance, tenue vestimentaire), comportemental (goûts, phobies), homonymique (noms propres), historique (âge), géographique (origine, quartier de vie), politique (actions de proximité, associations), etc.
La démarche engagée via le sténopé s’est efforcée de renouer avec la mise en scène du portrait de famille comme rite et de la prise de vue comme événement (voir Irène Jonas, la photo de famille au temps du numérique).

Installée sur les pelouses du Blosne, une caravane servant de sténopé géant et de laboratoire a été l’espace de rencontre et de pratique avec plus de 150 habitants et personnes fréquentant le quartier.
Ceux-ci sont passés du statut de photographié vers celui de photographe. Chacune des 4 semaines a correspondu à une étape de la progression.
La dernière semaine, les participants, anciens et nouveaux, ont mené les 2 intervenantes vers des personnes essentielles : celles qui, par leurs actions ou leur simple présence, font que le quartier est ce qu’il est.
En leur présentant l’outil sténopé et en réalisant leurs portraits, Annie, Manel, Michelle Fanfan, Yassine, Daniel, Ahmed et les autres devinrent les passeurs de savoir et de savoir-faire auprès des Figures de quartier.
Ce parti pris dans l’organisation a été l’occasion d’éprouver l’évolution de la perception et du point de vue des participants. Cette progression a reposé sur un travail critique du regard, de re-connaissance de son image et de celle des autres, par-delà les apparences. Le jeu récurrent des anamorphoses facilita la remise en question de la notion d’identité : Il révèle un ’’moi’’ autre, à la fois familier et différent.

2 jeux de cartes sont issus de ces ateliers : jeux des familles et jeu qui est-ce.

Nous remercions particulièrement l’Age de la tortue, Luce Desrentes et Morwenna German pour leur aide.

Portraits de familleS et Figures du quartier s’inscrivaient dans le cadre de ’’Sténopé, un procédé photographique, le monde par le trou d’une aiguille’’, manifestation portée par le Carré d’Art et le Triangle, en collaboration avec l’université Rennes 2.